Album

OST - 21.09.2012
img1
Barravento. Vent à Bahia qui se lève soudainement en mer. Barravento. Métaphore pour le changement, la transition. Barravento. Chorégraphie qui évoque un ailleurs familier et étrange propre à ces mémoires ancestrales. Nouvelle voix en danse sur la scène montréalaise, Maria Isabel Rondon possède déjà une signature unique où fusionnent des éléments de la capoeira, des danses des Orixas – divinités afro-brésiliennes – à un langage résolument contemporain. Ses chorégraphies se démarquent par leurs géométries surprenantes et le caractère animal du mouvement.

Danse archétypale, Barravento flirte avec les transes de possession, réminiscence de l’état de confusion qui fait perdre pied à l’initié au candomblé. Danse du clair-obscur, mouvements spasmodiques ou aériens, Barravento joue sur le déséquilibre et l’abandon. La chorégraphe partage la scène avec trois interprètes, et ensemble, ils s’engagent dans une expérience du corps plus grand que nature.
Share this :